Que faut-il savoir sur les katanas ?

Les katanas japonais sont souvent considérés à tort comme de vulgaires épées. Cependant, il s’agit de sabres caractéristiques du japon créés il y a fort longtemps. Ils constituent l’identité et la fierté du peuple japonais. Découvrons dans cet article comment ils sont fabriqués et les astuces pour faire un bon choix.

Comment sont fabriqués les katanas ?

Les sabres japonais sont fabriqués avec une technique qui remonte au XIIIème siècle.  Pour plus de détails, vous pouvez voir le site. Cette approche consiste à combiner deux aciers : l’un riche peu carburé et l’autre riche en carbone. Il y a aussi une approche qui consiste à mélanger 3 aciers (hon-sanmai-gitae). 

Lire également : Quelle huile pour raffermir le cou ?

Avec cette approche, il faut étirer et replier à plusieurs reprises pour obtenir un acier homogène et une pâte feuilletée. Les experts de ces arts ancestraux de fabrications n’ont pas besoin d’un autre outil que leurs yeux et leur expérience pour déterminer le nombre de pliages qu’il faut pour chaque Katana. Ils se basent sur la teneur en carbone et l’homogénéisation des métaux pour se fixer. Mais en pratique, le nombre de pliages avoisine 5 fois. L’aspect obtenu après le pliage des métaux est déterminé par le processus de pliage. C’est pour cette raison que les pliages se font dans le sens de la longueur. 

Si malheureusement les pliages se font dans des sens opposés et le martelage s’effectue sur la face de la lame, il en résulte un katana à l’aspect granulé. Les forgerons s’efforcent d’éliminer au maximum et de limiter les impuretés et les imperfections sur les katanas. Pour cette raison, la phase finale avant le polissage de la lame est une trempe sélective. Elle consiste à passer une barbotine d’argile sur la partie haute de la lame. Avec cet enduit permet de mieux contrôler la température avant et pendant la trempe.

Avez-vous vu cela : Bornes escamotables hydrauliques : la solution adaptée à votre sécurité

Une fois toutes ces étapes effectuées, le forgeron va travailler la lame, la purifier davantage et procéder à des finitions. Elle consiste à affiner la courbure de la lame, effectuer un dernier polissage et réaliser des incisions. Il termine par la fixation de la poignée.

Comment sélectionner un katana ?

Avant de commencer, il faut que vous déterminiez l’usage du katana. Pour cela, vous devez être en mesure de savoir s’il s’agira d’un objet de décoration, d’une lame pour vous entrainer ou pour une exposition. Si vous désirez vraiment utiliser le Katana pour son rôle principal, il vous faudra une lame tranchante. 

Ces types de lames sont parfaites pour vos entrainements. Au contraire, pour des usages décoratifs, il vous faudra une lame non tranchante. Par la suite, concentrez-vous sur le type de forge du katana. Les principales sont le maru, les lames composites. Il est aussi conseillé de considérer la qualité et le type d’acier : traditionnel, alternatif. Pour un meilleur tranchant, concentrez-vous aussi sur le hamon de la lame.

Author: rené